03/04/2019 | Bien-être

Chaque jour est une vie

Et oui, à hauteur d’enfant chaque jour est une vie. Le petit d’homme se lève à l’aube pour affronter le monde. Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas encore et cela durera aussi longtemps que Dame Curiosité et Dame Passion seront à ses côtés pour terrasser le dragon Monotonie.
Plus tard, avec le temps, le jour qui vient est la répétition du jour passé du moins pour certains, pour d’autres  en revanche il est la promesse d’une rencontre unique, d’une chance à saisir, d’un cadeau à ouvrir, d’une vie à vivre tout simplement en deux mots « Carpe Diem! »  Nous, on préfère cette vision-là , et vous ?

Extrait : « Chaque jour est une vie »,
Paroles © Editions Louis Chedid

A quoi sert de bâtir des plans sur la comète ?
Demain demain demain toujours remettre
Horloge, pendules, chronomètres
Jamais ne reculent, ne s’arrêtent

Coups de cœur ou plaisirs fugaces
Cueillir le bonheur quand il passe
Croquer, croquer dans la pomme
La dévorer tant qu’elle est bonne

Chaque jour est une vie
Chaque jour est une vie
Pas une minute à perdre,
Pas une seconde, chaque jour est une vie

Chaque jour est une vie
Chaque jour est une vie
Voir du pays, courir le monde
Chaque jour est une vie
Voir du pays, courir le monde
Chaque jour est une vie

Puisque l’on s’en vient de nulle part
Et que l’on s’en va on ne sait où
Autant profiter sans retard
De cette belle histoire de fous

Comment conjuguer autrement
Qu’ici, aujourd’hui, maintenant ?

Chaque jour est une vie
Chaque jour est une vie
Pas une minute à perdre,
Pas une seconde, chaque jour est une vie…

Petit bout d’Histoire … naturelle : Un jour, une vie :  appelez-moi : « Éphémère » !

Savez-vous que les éphémères, ces petits insectes délicats aux ailes transparentes comptent parmi les plus anciens insectes ailés de la planète vivants encore de nos jours. Leur apparition remonterait à environs 350 millions d’années. Pas mal !

Ces petites bêtes restent trois ans à l’état de larve mais une fois qu’elles prennent leur envol, le décompte est enclenché.  A peine adulte, elles ne se consacrent qu’à la survie de l’espèce (Quelle conscience !). L’heure est à la danse nuptiale, s’il vous plaît ! On se séduit. On batifole. Elles ne vivront cependant que quelques heures voir quelques jours à peine, le temps de pondre et de perpétuer le cycle, d’où leur nom d’éphémère !